Lifestyle

Le jour où j’ai décidé de donner

Depuis le décès de mon papa, je relativise beaucoup sur l’importance des choses. Il n’y a rien de plus important que de garder ce que l’on aime, qui nous apporte du réconfort, qui nous rappelle de bons souvenirs… Mais il y a d’autres affaires dont on n’a plus l’utilité et qui pourraient être utile aux nécessiteux. Voici donc le jour où j’ai décidé de donner.

***

Avant de rentrer dans le vif du sujet. J’ai remarqué qu’au fil des années j’ai accumulé des kilos et des kilos de vêtements, d’objets, de livres en tout genre. Certains sont même abîmés. Alors pourquoi garder … Prenons deux secondes pour réfléchir à la quantités d’affaires que l’on a, cela fait peur. Je le vois pour chez moi. Je ne sais plus comment ranger. A partir de là, le jour est venu de trier et de donner.

Le jour où j'ai décidé de donner

Pourquoi ne pas vendre ?

Oui, je pourrais vendre pour récupérer de l’argent et donc me racheter à nouveau quelque chose : NON !! Nous sommes entourés d’énormément de personnes qui n’ont pas les moyens de s’acheter des vêtements, des petites affaires …. Plus que l’on ne croit. Lorsque l’on donne à une association, celle-ci certes les revend mais à des prix vraiment dérisoires.

 

Le jour où j'ai décidé de donner

Comment s’y prendre ?

Faisons le tri dans chaque domaine : beauté, mode, lifestyle (comme pour un blog). Il faut procéder par ordre, petit à petit. On ouvre sa commode, son placard … on prend vêtement par vêtement et on se pose les questions suivantes, est ce que j’aime toujours ou pas, vais-je le porter à nouveau ou pas. A partir de là, vous regarder l’état du vêtement si vous ne souhaitez pas le garder. Peut-il être encore porté. Vous allez vous retrouver avec plusieurs tas. Je garde, je jette, je donne. Même principe pour les objets, les produits de beauté et maquillage et jouets (si vous avez des enfants).

 

Quoi donner ?

  • Produits de soin / Maquillage

Le jour où j'ai décidé de donner

Je vérifie s’ils n’ont pas été déjà entamés. Si ils le sont j’essaie de les terminer. S’ils ne le sont pas, je les donne à mes amis ou ma famille. Je leur concocte une petite trousse routine soin. Cela fait toujours plaisir à la personne qui le reçoit plutôt que de jeter.

 

  • Vêtements

Le jour où j'ai décidé de donner

Je donne au secours catholique lorsqu’ils sont en parfait état. Et s’ils ont été beaucoup portés mais qu’ils restent en bon état, je les donne à Emmaüs. Et enfin s’ils sont trop abîmés je les jettes à la décharge dans le container adéquate.

 

  • Livres / magazines

Le jour où j'ai décidé de donner

Généralement, je donne les livres à Emmaüs, en particulier les romans, lu et relu mainte fois et qui ne m’intéressent plus. En ce qui concerne les magazines, je les donne aux médecins (généraliste, dentistes…) pour la salle d’attente. Dernièrement, j’ai donné à une de mes amies un très beau livre de recettes que j’avais en double.

 

  • Collection

Le jour où j'ai décidé de donner

J’ai un exemple tout récent. J’avais des armes de famille qui ont traversé toutes les générations, toutes les guerres. En tant normal, vous n’avez pas le droit de garder des armes chez vous s’ils ne sont pas déclarés. Il faut donc prendre rendez-vous dans la gendarmerie ou le commissariat de votre commune pour restituer les armes qui seront ensuite détruites.

Si vous avez des objets de collection, qui peuvent avoir un peu de valeur vous pouvez essayer de les faire racheter par des professionnels tels qu’un antiquaire, brocanteur. Où en faire don dans les musées communaux.

 

  • Décorations

Le jour où j'ai décidé de donner

Je n’ai pas beaucoup d’objets de décorations, mais je me lasse assez vite de ce que j’ai. C’est pour cela qu’aujourd’hui, j’en achète beaucoup moins. J’achèterais si j’ai vraiment un coup de cœur. Dernièrement, j’ai donné à une petite fille une corbeille tête de chat en feutrine. Je sais qu’elle en fera bon usage pour y mettre ses jouets.

 

  • Jouets

Le jour où j'ai décidé de donner

Je n’ai pas d’enfants, mais pour certains d’entre vous cela peut être intéressant de savoir où l’on peut donner des jouets en bon état. Je sais que je pourrais donner des jouets que j’avais lorsque j’étais petite. Mais c’est la seule concession que je ne peux pas faire. Mes jouets ont une valeur sentimentale. Que je souhaite ensuite donner à mes enfants plus tard. C’est le seul point où malheureusement je suis un peu égoïste.

 

Le jour où j'ai décidé de donner

 

Où donner ?

Pour tous les lieux de récupérations, je vous conseille d’aller vous renseigner avant sur Internet. Mais généralement, il n’y a aucun problèmes.

Emmaüs,

Secours Catholique

Secours populaires

Entourage : famille, amis, voisins …

Musée ou services de police/gendarmerie

Le jour où j'ai décidé de donner

***

Et vous, avez vous déjà donné à des associations ou préférez vous vendre vos affaires ? Dites moi ce que vous en pensez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :