Ecriture,  Humeur

Lettre à mon moi du futur

J’ai toujours aimé écrire des lettres car je sais que cela fait toujours plaisir à celui qui la reçoit. Je me suis dit et pourquoi ne pas écrire une lettre à mon moi du futur.

Photo by Debby Hudson on Unsplash

***

Chère Madeleine,

Dans 10 ans, nous serons en 2029, tu auras 45 ans. La quarantaine, j’en ai des cheveux blancs qui apparaissent rien que d’y penser. J’ai l’impression étrange de ne pas avoir vu passer la première partie de ma trentaine. Peut être parce qu’il s’est passé tant de choses plus ou moins joyeuses.
Je dois t’avouer que la quarantaine me fait un peu peur. En effet, quand je vois ma vie actuelle. Mon ciel est si sombre. J’espère que dans ton futur tu auras un magnifique ciel bleu dans un magnifique paysage très fleuri, où l’on entend le chant des oiseaux. Et surtout que tu seras heureuse.
Au moment où je t’écris cela fait bientôt 1 an que papa a rejoint les étoiles. Pour toi cela fera 10 ans. Le temps passe vite, trop vite.

***

Actuellement, tu es sans emploi. Enfin comme dirait la société je suis une chômeuse longue durée.

Et pourtant j’ai travaillé, beaucoup, en étant peu rémunérée. En effet, pendant 14 ans tu t’es occupée de papa. Tu venais à peine d’avoir ton bac que les maladies faisaient leurs apparitions. Le premier jour à la fac aurait dû être un jour de fête, mais elle était source d’angoisse pour la première opération de papa quelques jours auparavant. A cette époque, je ne pensais pas que cela allait durer 14 ans et que la finalité serait si brutale, si dure. 14 ans c’est long. Et pourtant, j’ai l’impression de ne pas en avoir fait assez. A ton âge, à 45 ans, qu’en penses tu. Est ce que j’aurais dû en faire plus pour qu’il soit encore là aujourd’hui ?

Photo by JORGE LOPEZ on Unsplash

Heureusement, un jour de janvier 2018, tu as eu le désir de créer un blog. Pour t’évader du quotidien difficile, entre les maladies et les séjours à l’hôpital de papa.
Ton blog fêtera ces 2 ans au mois de janvier 2020. Je ne sais pas s’il sera toujours d’actualité le jour où tu liras ces lignes en 2029. Je te souhaite d’avoir du succès. Mais actuellement, je ne peux pas vivre de ça. Heureusement qu’il y a le RSA. Ce fameux RSA qui fait couler beaucoup d’encre. Cet argent = le salaire des “branleurs”. Pourtant c’est un travail d’écrire des articles, faire de la photographie … J’espère que dans 10 ans, tu pourras vivre de cette aventure et que l’on reconnaîtra vraiment le statut d’auto entrepreneur. J’espère que tu auras du succès et que tu auras beaucoup d’abonnés, ici et sur les réseaux sociaux.

***

En ce qui concerne ta vie personnelle, cela me fait très peur. Car maman sera à la veille de ses 80 ans, j’ai tellement peur de la perdre, elle aussi. Je ne suis pas prête de me retrouver sans mes parents. C’est déjà tellement difficile sans papa, alors sans maman en plus, je ne suis pas sûre que je le supporterai. Mon grand-frère approchera des 50 ans. Je ne peux pas imaginer cet avenir, il me fait bien trop peur.

J’espère que dans 10 ans, tu auras trouvé ton prince charmant, celui qui t’aimera et qui te fera aimer la vie. L’homme qui fera de toi une femme, une épouse et une maman épanouie. Malheureusement papa ne pourra pas t’amener jusqu’à l’autel comme tu le rêvais tant depuis ton plus jeune âge, ainsi que danser la première valse. Mais fait en sorte que papa soit heureux de te voir heureuse depuis les étoiles.

***

Aime la vie, réalise tes rêves, vis ta vie comme tu l’as rêvé. Je te souhaite juste de continuer à rêver en couleur et de ne plus voir la vie en noir et blanc. Arrête de jouer au jeu du chat et de la souris avec la mort. Car, quand elle arrive, elle ne te laisse aucun choix. Tu dois la suivre. Même si je sais que là haut, la vie est plus belle. Fais en sorte qu’elle le soit aussi sur terre. C’est toi qui détient les clés du bonheur, mais donne toi les moyens de réussir.

Je te souhaite aussi de trouver la voie de l’apaisement. De ne plus avoir peur de lui, cet homme qui a fait couler beaucoup de larmes et de sang, et de ne plus être envahi par la honte. Que tu auras trouvé la paix avec toi même.

Je te dis …

A dans 10 ans.

***

J’espère que cette lettre à mon moi du futur vous a intéressé. Et vous que diriez vous à votre vous du futur ?

Pour retrouver d’autres articles écriture, cliquez sur l’image.

***

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :