Enfant

Etre marraine

Etre marraine est la plus belle chose qui me soit arrivée en 35 ans de vie. Je n’ai pas encore la chance d’être maman. J’espère un jour le devenir. Mais pour l’instant, je suis une marraine.

***

Je vous fais cette article car je trouve que l’on ne trouve pas assez d’articles sur les marraines. J’aimerais à travers cette catégorie vous partager mon point de vue en tant que marraine

Etre marraine

 

Ce merveilleux rôle m’a été confié en 2012. Mais la demande, elle, s’est faite en décembre 2011. Alors que j’avais préparé une sorte de baby shower à mon amie. Tout à coup, elle et son compagnon me font la demande. Je n’ai pas hésité une seconde et j’ai accepté avec la larme à l’œil, émue par la joie. J’allais devenir marraine d’ici quelques mois. C’est la plus belle chose qui pouvait m’arriver.

Antoine est arrivé le 13 mars 2012 à 14h50.

J’ai fait sa rencontre le lendemain, j’avais un peu peur. De lui faire mal, mal le tenir, ou qu’il pleure… La rencontre fût courte mais si magique. Je vous avoue que j’ai beaucoup de chance d’avoir un filleul comme Antoine. C’est un petit garçon merveilleux qui aime et qui le montre. Je regrette tellement d’être si loin de lui. J’aime lui écrire et recevoir des cartes de sa part.

8 ans d’amour

Dans 3 semaines, mon petit lutin des neiges fêtera ses 8 ans. Avec ce petit homme, me voilà à me plonger dans le monde des Légos, des Playmobils et des super héros.
J’ai découvert ce qu’est la vie dans les yeux d’un petit garçon. Il a su à bons nombres de reprises, me redonner le sourire par ses petits mots doux d’enfant.

Lors d’une balade dans un port, où on s’est tenu la main pendant un long moment. Arrivés à la voiture et d’une manière la plus naturelle, il me dit avec sa petite voix d’enfant “Tata, je t’aime“. Mon cœur de marraine était émue de cette belle preuve d’amour. Car on sait bien que la vérité sort de la bouche des enfants.

Marraine longue distance

Etre marraine c’est différent qu’être maman. Ne serait-ce qu’au moment des anniversaires ou de Noël ou dans la vie de tous les jours. Surtout lorsque l’on est une marraine longue distance. En effet, mon filleul vit à 460km de moi. Parfois c’est dur car je ne peux pas le voir quand je le veux. J’ai beau lui écrire, lui envoyer des colis. Cela ne remplacera jamais la présence physique. Je sais qu’il faudrait que je monte le voir, car je lui manque également. Il y a des raisons qui peuvent paraître idiotes et qui me bloquent. Parfois, je me dis que je suis une mauvaise marraine car je ne fais rien avec lui et pour lui. Une marraine c’est une étoile qui guide l’enfant vers le bon chemin. La vie est courte, on ne sait pas ce qu’il peut arriver du jour au lendemain.

 

Etre marraine

***

***

Et vous, avez vous la chance d’être marraine ou parrain ?
Pour retrouver d’autres articles, cliquez ici.

***

Un petit mot fait toujours plaisir

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :